Accueil
Notre-Dame de Lumière
La Transfiguration (2ème dimanche de carême) PDF Imprimer Envoyer

HOMELIE DU 2° DIMANCHE DE CARÊME B Par JO HEHN

 

L’Evangile du jour nous présente trois personnages importants qui me parlent (chacun à sa manière) du Carême : JESUS, MOÏSE, ELIE.

JESUS, par sa transfiguration, me montre que le Carême n’est pas une fin en soi : on ne fait pas Carême que pour faire Carême, comme on ferait le Ramadan, que pour le Ramadan : le Carême nous oriente vers Pâques. N’oubliez pas que, lorsqu’au 4° siècle, l’Eglise a institué ce temps privilégié, c’était pour proposer aux Catéchumènes une dernière étape avant le Baptême, qu’ils allaient recevoir dans la nuit pascale, le baptême, sacrement de « l’illumination ».

2° personnage : MOÏSE. Par 2 fois, le livre de l’Exode dit que Moïse reste 40 jours et 40 nuits au sommet du Sinaï, en conversation avec Dieu, ne mangeant ni ne buvant. L’essentiel du Carême, ce ne sont pas les 2 jours de prières prescrits par l’Eglise et le maigre du Vendredi, mais c’est de se mettre en présence de Dieu, de vivre comme Moïse en « tête à tête » avec Dieu, attentif à sa parole pour en vivre.

Le 3° personnage : ELIE le prophète, en fuite devant l’infâme Jézabel qui a juré sa mort, est découragé. Il se couche à l’ombre d’un buisson et souhaite la mort. Par 2 fois, l’ange du Seigneur le réveille et lui propose du pain et de l’eau. Après s’être restauré, Elie se remet en route. Pendant 40 jours et 40 nuits, il marche jusqu’au mont Horeb (Sinaï), où il fera l’expérience de la présence de Dieu. Notre Carême n’est pas quelque chose de statique. Il est une marche, une progression dans la connaissance de Dieu, dans son amour, dans un engagement, toujours plus radical par les Catéchumènes.

3 aspects donc du Carême : orientation vers Pâques, symbolisée par la Transfiguration de Jésus, tête à tête, cœur à cœur avec Dieu dans la prière, proprement dans la vie de foi avec Elie, qui reprend la route et sa mission.

 

Comme j’ai eu l’occasion de le dire à propos du temps de l’Avent, le Carême est un peu à l’image de la vie ou plutôt la vie est à l’image du Carême. JOB disait : la vie est une corvée, PAUL, lui, la regarde comme un entraînement sportif. Humainement parlant, la vie aboutit à la mort, nous serions tous des condamnés à mort, et le compte à rebours a commencé le jour de notre naissance. Mais aux yeux de la Foi, nous sommes des prédestinés à la gloire promise à la transfiguration de tout notre être, à la résurrection dont la transfiguration de Jésus est comme l’annonce et la promesse.

Un admirateur de Ste Thérèse d’Avila disait : cette femme a la tête au ciel et les pieds par terre ! En effet toute mystique qu’elle était, Ste Thérèse d’Avila a parcouru l’Espagne en long et en large pour réformer ou créer des carmels. Je trouve qu’elle est un exemple pour le chrétien moyen qui cherche à répondre à sa vocation. St Paul ne dit-il pas, dans ses lettres aux chrétiens, que leur pensée, leur tête doit être là où est le Christ, c’est-à-dire auprès de Dieu, dans le ciel. Paul ne parle pas des pieds, mais cela allait de soi.

Oui, soyons des hommes, des femmes dont la tête est au ciel, pas dans les nuages ni la tête en l’air, mais là où est notre vraie patrie, là où quelqu’un nous attend pour l’éternité !

Que la transfiguration de Jésus nous rappelle ainsi le but de notre vie et que Moïse et Elie nous servent de modèles et de guides pour vivre notre Carême et transformer notre vie de tous les jours en tête à tête, cœur à cœur avec Dieu et une marche, même si elle est clopin- clopan, vers la rencontre avec celui qui nous aime de toute éternité et qui nous invite un jour à partager sa joie sans fin.

 
Carême 2015 à ND de Lumière PDF Imprimer Envoyer

le Carême à ND de Lumière

 

  • les messes au sanctuaire :

  • le dimanche : 8h et 11h.

  • en semaine, à 11h30 les mardi, mercredi, vendredi, samedi.

 

  • un thème chaque semaine, inspiré de la campagne CCFD :

  • 1ère semaine : le désert.

  • 2ème semaine : prendre soin du monde.

  • 3ème semaine : invités à mettre les choses à leur juste place.

  • 4ème semaine : création et humanité au cœur du dessein de Dieu.

  • 5ème semaine : comme la terre donne son fruit.

 

  • chemin de croix chaque vendredi à 15h, dans la colline pour ceux qui marchent, dans l'église pour ceux qui marchent moins.

  • une retraite spirituelle les 19-20-21 mars, avec le P. Michel Courvoisier omi, sur La joie de l'Evangile. Le 21 mars, à l'issue de la retraite, célébration pénitentielle à 17h.