Accueil
Notre-Dame de Lumière
La fête du Corps du Christ PDF Imprimer Envoyer

Homélie fête du Corps du Christ

 

Une chose qui ne m'est pas arrivée personnellement, mais qu'un ami m'a raconté : il était invité chez des gens. A son arrivée, on lui a collé une assiette garnie dans les mains et... tout le monde devant la télé ! Il paraît que cela se fait, peut-être plus aux USA.


Pourquoi raconter cela ? Parce que l'Eucharistie que nous fêtons aujourd'hui est un repas, un vrai repas qui, à l'origine se tenait autour d'une vraie table, avec les gens couchés à la romaine, peut-être. Pas de télé en ce temps-là, heureusement.

L'Eucharistie n'est pas qu'un repas, elle a de multiples facettes, comme un diamant. Mais aujourd'hui, contentons-nous de parler du repas.

Le Christ a donné son Corps et son Sang à manger et à boire au cours d'un repas. Ils étaient tous là autour de la table, tous les 12, Judas compris. Ils causaient, ils chantaient sans doute, il y avait une douce ambiance. Ambiance amicale, assez tendue quand même ; on ne devait pas rire beaucoup parce qu'on sentait qu'un drame se préparait. Et puis, c'était le rituel de la Pâque juive.

Il nous faut insister sur ce repas-qui-rassemble. Ce n'était pas une assiette pour chacun, même garnie, c'était un vrai repas, où l'on ne mettait pas seulement le plat au milieu de la table pour tous ; on ne mettait pas seulement le vin sur la table. Mais, comme dans une vraie famille, on mettait aussi les cœurs en commun. Et cela faisait, construisait, cimentait une vraie communauté. Et c'est pour cette communauté que Jésus, avant de donner sa vie, a donné son Corps et son Sang.

C'est capital de comprendre cela. Le but de l'Eucharistie n'est pas de nous rendre Dieu présent, même si c'est le Sacrement de la Présence. Je ne sais pas pourquoi on parle de "présence réelle" pour l'Eucharistie. Pourquoi "présence réelle"? Le Christ présent dans le cœur de mon voisin, c'est une présence irréelle alors ?.. Non, le vrai but de l'Eucharistie est de nous rassembler autour du Corps et du Sang du Christ, et de nous en nourrir pour qu'à notre tour nous fassions un seul Corps.

Il faut bien dire cela : le Pain Eucharistique n'est pas là pour être promené et encensé, il est là pour être mangé ensemble. Insistons sur "ensemble". La communion, , c'est la rencontre de chacun avec le Seigneur, c'est évident ; mais je ne mange pas le Corps du Christ pour rester bien au chaud tout seul avec mon petit Bon Dieu portatif. Je communie pour faire Eglise avec les autres qui communient. Faire Eglise d'abord avec le Christ qui devient moi-même, faire Eglise ensuite avec ceux qui sont à table avec moi.

Il n'y a pas de communauté plus forte, plus vraie, plus profonde, plus réelle que celle que nous formons autour de l'Eucharistie. A la Messe, ouvrons nos mains et nos cœurs, pas seulement pour accueillir le Christ, mais pour accueillir ce voisin qui chante faux, pour accueillir cette dame dont la tenue ne me plaît pas. Car Jésus a donné sa vie pour eux aussi, pas seulement pour moi !

Il faut aller plus loin : l'Eucharistie répand une énergie, une grâce pour que notre communion continue après la Messe. Dépasser la Messe pour faire le don de notre vie, comme le Christ. Comment faire ? C'est à chacun de voir, mais on peut donner une ou deux pistes.

1ère piste : dans le psaume 14, il est écrit : "Quand ils mangent leur pain, c'est mon peuple qu'ils mangent." C'est vrai : chaque jour, la chair des pauvres est dévorée par les puissants (et pas seulement à la FIFA), chaque jour le sang innocent est versé dans le monde (et pas seulement en Syrie). C'est dans ce sens-là que nous pouvons continuer la Messe : que ce pain eucharistique ne soit pas un pain de mort, mais un Pain de Vie pour tous. Agir pour la vie, lutter contre la mort, contre les masques de la mort.

2ème piste : pas la peine de faire des choses terribles pour prolonger la communion. C'est toute notre vie qui peut être donnée à petit feu, quotidiennement, à l'exemple de la petite Thérèse de Lisieux. On ne dira jamais assez combien la sainteté quotidienne peut transformer un quartier, un village.

Voilà où nous mène ce repas du Seigneur, partagé "pour la vie du monde". Amen.

 

 
Juin 2015 à Lumière PDF Imprimer Envoyer

 

Juin 2015 à Lumière

 

mardi 2: groupes Bible à 15h et 20h. Thème: la marche au désert.

dimanche 7: fête du St Sacrement. A 14h, trois chorales de Marseille dans l'église.

lundi 8: atelier Moingt

jeudi 11: dans le cadre du Cerca, conférence de Jean Mallein :"Pourquoi lire St Augustin aujourd'hui?"

vendredi 12: fête du Sacré-Cœur. Messe à 11h30.

dimanche 14: la chorale Babayaga à 17h.

du 19 au 21 à la Baume les Aix, session pour les couples :"Est-ce bien lui? Est-ce bien elle?"

mardi 16: groupes Bible à 15h et 20h.

samedi 20: pèlerinage à pied de Sénanque à Lumière. RdV à Sénanque à 9h.

dimanche 28: à 11h, messe animée par J.C. Gianadda.

lundi 29: fête des Ss Pierre et Paul. Messe à 11h30.